Maîtres – Illana Cantin ♦Tome 1♦ Le dernier Quadru

Juin
12

Maîtres – Illana Cantin ♦Tome 1♦ Le dernier Quadru

  • Univers
  • Intrigue
  • Personnages
  • Style

J’ai lu Maîtres, le dernier Quadru, un premier tome d’une série fantastique écrite par Illana Cantin aux éditions Arrow.

Il y a quelques temps, j’ai eu la bonne surprise de remporter un concours organisé par les éditions Arrow sur Twitter avec l’aide de Maureen du Bazar de la Littérature.

Je remercie encore la maison de m’avoir offert cet ouvrage. Malheureusement, j’ai été plutôt déçue par ma lecture.

 

 

Depuis quelques mois, Lou-Anne Dian, adolescente française, possède la capacité surprenante de créer de faibles flammes à l’intérieur de ses mains à partir du vide, un secret qu’elle garde bien caché derrière la porte de sa chambre. Cependant, le jour où son petit frère tombe brusquement dans le coma, Lou-Anne s’interroge : et si tout n’était pas aussi normal qu’elle le croyait ? Car ce que Lou-Anne ne sait pas, c’est qu’elle n’est pas la seule. Des milliers d’autres personnes vivent sur Terre, cohabitent avec les humains, et sont dotés de facultés extraordinaires qui leur permettent de plier les quatre éléments à leur volonté : les maîtres. Afin de contrôler au mieux ses nouveaux pouvoirs, Lou-Anne rejoint un Centre de formation spécialisé pour les jeunes possédant les mêmes capacités, aux activités plutôt dangereuses…

 

♣ Ma lecture ♣

► Une bonne baseJ’étais très enjouée à l’idée de me lancer dans cette lecture, l’histoire avait du potentiel, un genre qui me parlait nettement. Mais malheureusement l’écriture n’a pas surpassé l’idée et j’ai trouvé ce premier ouvrage particulièrement plat. Il ne se passe finalement pas énormément de choses, et j’ai peur que l’envie de l’auteur d’écrire plusieurs tomes ait pénalisé son histoire qui se traîne en longueur. Les seuls éléments plus ou moins intéressants ou un minimum détaillés concernant l’univers du livre, son fonctionnement, ses décors, m’ont douloureusement fait immédiatement penser à d’autres ouvrages bien connus…

Une psychologie des personnages à dormir debout. Honnêtement, je ne me souviens pas avoir autant grincé des dents, fulminé ou avoir été aussi atterrée devant l’incrédulité des réactions des personnages. Si les événements se traînent en longueur ou se fond attendre, les descriptions psychologiques des personnages, elles, sont presque inexistantes. Pas moyen de comprendre ce qu’il se passe dans leur tête, très peu d’information sur leurs sentiments, leurs questionnements, et lorsque ces derniers posent miraculeusement des questions c’est sur des choses insignifiantes dont l’histoire, l’intrigue et les lecteurs se moquent éperdument. Il y a un énorme fossé entre les humains qui ne connaissent pas l’existence des Maîtres et les Maîtres qui eux, semblent complètement hermétiques au monde qui les entoure. Ils ne vivent pourtant pas dans une autre ville paumée ou je ne sais quoi, ils sont sous la ville, qu’ils n’aient aucune connaissance de ce qu’il se passe au dessus de leurs têtes m’est totalement invraisemblable. Pourtant c’est ainsi, chaque groupe semble voir chez l’autre un parfait extra-terrestre, et si cela s’arrêtait là, je peux comprendre, mais il suffit de trois lignes pour que finalement tout semble normal. Les parents ont également, tout groupe confondu, une attitude absolument irresponsable et une fois encore totalement invraisemblable. Franchement je me suis arrachée les cheveux devant les interactions sociales dans ce livre et je n’y ai pas cru du tout.

► Engagez de vrais correcteurs ! Bon sang, après à peine quelques pages de lectures je tombais déjà sur des fautes bêtes comme chou. Je vais sembler vraiment désagréable pour le coup, mais franchement, je n’arrive pas à comprendre qu’un ouvrage publié par une maison d’édition puisse encore présenter autant de coquilles. Que l’auteur soit plutôt inattentif parce qu’ils se concentre sur le contenu plutôt que sur la forme, je veux bien, mais c’est la raison pour laquelle il y a des professionnels de la relecture/correction.
Par ailleurs, il y a au delà des coquilles et des maladresses basiques, un vrai travail à effectuer au niveau du style. Le rythme est pénalisé par des phrases trop courtes, un manque de dialogues ou bien des dialogues qui ne servent à rien. L’auteur semble avoir envie de décrire la couleur du sol et la température des pâtes que l’héroïne a mangé le midi, pour ensuite faire des paragraphes minuscules sur des descriptions importantes de l’univers ou de ce que pensent ses personnages, voire omettre totalement des explications ou des réactions.

► Hâtif et décousu. J’ai vraiment eu le sentiment au début, que l’auteur devait mettre en place son histoire mais n’avait qu’une hâte, rentrer dans le vif du sujet. Du coup beaucoup de choses passent à la trappe, on a des réactions improbables comme je l’ai dit au sujet des personnages, avec des tonnes de choses acceptées bien trop vite. Y a cinq minutes je me suis évanouie devant vos pouvoirs surnaturels, en pleine rue, puis me suis réveillée dans un endroit que je ne connaissais pas, devant des gens que je ne connaissais pas. Pas grave, on m’a offert un verre d’eau et on me fait visiter, dans deux minutes je signe pour la vie. Je ne sais pas, face à cela, qu’elle finisse par accepter l’idée, se sentir à sa place parmi des gens qui semblent avoir les mêmes capacités qu’elle, d’accord, mais pas en deux minutes de visite des locaux sans aucune description de ses pensées ! Moi j’aurais paniqué en posant mille questions, Lou-Anne se contente de faire la visite guidée le plus naturellement du monde ! Non ! Et cela ne va pas en s’arrangeant. Tout le long du roman, il manque beaucoup de détails, comme si l’auteur pensait que le lecteur était dans sa tête. Mais le lecteur n’appréhende pas les choses avec la même évidence, et ça ne prend pas. J’en suis navrée.

 

♣ Pour conclure ♣

Une bonne idée de base, insuffisamment développée.

Le style de l’auteur mérite plus de travail et de relecture, il est impossible de rentrer dans l’histoire car cette dernière nous ferme ses portes en manquant de détails, d’explications et de réalisme.

Malheureusement déçue de ma lecture, je ne retenterai pas l’expérience.

Leave a comment

INSTANT NEWSLETTER

Instant Citation

⚡️

Instant Trombine

⚡️

Bonjour ! Je suis Calisla, dite Cali, la créatrice de ce blog. Lectrice, Gameuse, Spectatrice, je souhaite vous faire partager mes passions.
Je suis une végétarienne, de la maison Serpentard, dont le coeur balance entre le Trèfle Irlandais et la Croix Suisse.
Me contacter : calisla-at-linstantcali.com

Instants Ailleurs

SimPlement.pro