Miroir Miroir ♦ Serena Valentino

J’ai lu Miroir Miroir, l’histoire de la méchante Reine, une adaptation du conte de Blanche Neige vu par la méchante Reine, écrite par Serena Valentino et publiée en Français aux éditions Hachette.

Très friande des contes dans la lignée de Disney, je n’ai pas résisté à cette réécriture du point de vue de « la méchante ». Serena Valentino s’est par la suite attaquée au point de vue de la Bête de La Belle et la Bête, que je compte lire également.

 

 

 

 

La méchante reine n’a pas toujours été mauvaise. Après la mort de la mère de Blanche-Neige, elle épouse le roi et devient souveraine. Entre l’amour de son époux et la petite fille qu’elle affectionne comme sa propre enfant, elle s’épanouit pleinement, jusqu’au jour où le roi meurt à la guerre. Elle est seule, à la merci d’un miroir maudit lui rappelant sans cesse une enfance détestable…

 

 

♣ Ma lecture ♣

► Une réécriture assez fidèle au conte.  Si le point de vue change, l’histoire reste tout de même assez fidèlement la même. On y retrouve la Reine qui épouse un Roi bon et aimable et dont l’enfant est un vrai petit ange. Et plutôt que d’y retirer des personnages classiques comme le chasseur ou les nains, l’auteur a décidé d’y ajouter quelques petits rôles secondaires, ma foi assez bien réussis, une dame de compagnie et des cousines un peu bizarres.

► Le point de vue de la Reine m’a plu. Mais rien d’extraordinaire. On découvre une jeune femme avec un bon fond qui cédera inévitablement au mal à cause de sa vanité, rien de bien nouveau sur la fin. En revanche son aspect maternel est un ajout très appréciable à mon sens, qui a compensé ses humeurs très changeantes un peu caricaturales. Petit bémol sur la source de son besoin d’être rassurée par le miroir concernant son physique, un peu cliché à mon sens « l’enfance malheureuse ».

 Le style se veut ancien. Que ce soit dans la narration ou les dialogues, tout respire le conte dans ce style d’écriture très ancien et un peu hautain. Si lire un roman qui semble être une voix off étendue du début du dessin animé ne vous dérange pas, alors le style vous conviendra.

♣ Pour conclure ♣

Un roman très fidèle au conte tant par son style que son histoire.
Un point de vue intéressant dans la réécriture, permettant d’entrevoir un côté plus humain et maternel de la Méchante Reine.

J’ai apprécié cette lecture qui s’est avérée agréable bien que très peu marquante.

One thought on “Miroir Miroir ♦ Serena Valentino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *