The life list (Demain est un autre jour) – Lori Nelson Spielman

Je viens de terminer The Life list de Lori Nelson Spielman aux éditions Arrow Books en anglais.

J’ai été pas mal occupée ces derniers temps et après avoir commencé ce livre, je l’ai mis de côté trois bonnes semaines. Le fait qu’il soit en anglais fait que pour me concentrer sur ma lecture j’ai besoin de calme. Du coup il m’était difficile de trouver des moments de lecture dans la journée et une fois chez moi j’avais plus envie de mon lit qu’autre chose !

Bref, j’ai finit par reprendre ce livre une fois en « vacances »

 

 

 

The life list 2Qu’avez-vous fait de vos rêves de jeunesse ?

À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial.
Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list… Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque, et ses rêves d’adultes sont bien différents.
Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Cela fait longtemps qu’elle y a renoncé, et de toute façon Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que…

♣ Ma lecture ♣

Les premiers chapitres ont été particulièrement difficile émotionnellement pour moi. Je n’ai honnêtement pas fait spécialement de recherches sur l’auteur pour savoir si elle avait basé son roman sur son histoire personnelle. Toujours est-il qu’elle sait faire passer les divers sentiments qui s’emparent de vous durant une période de deuil et j’ai dû, à plusieurs reprise, faire une pause dans ma lecture pour laisser les larmes redescendre.

► En revanche, une fois ce début assez chargé en émotions, le roman se traîne en longueur. Même si l’intrigue est super intéressante, l’auteur la fait durer et ajoute une myriade de péripéties qui ne sont pas toutes cohérentes ou passionnantes. Elle m’a donné le sentiment de vouloir remplir, comme si elle s’était rendue compte que les événements auxquels elle avait pensé n’allaient pas faire suffisamment de page à son goût. Trop de descriptions à rallonge, trop d’éléments inutiles. Les retournements de situation c’est un peu à la « quand y en a plus y en a encore ».

► Pourtant malgré tout ce que l’auteur souhaite faire surmonter à son héroïne, cela reste un sacré conte de fée. Brett a beau être peureuse, même carrément lâche, bornée, pourrie gâtée et immature, tout lui tombe quasiment tout cuit dans les mains. En fait, chaque éléments dont elle a besoin pour sa liste semble se débloquer comme par magie, mais elle trouve encore le moyen de geindre qu’elle doit faire quelques efforts pour faire fonctionner les dits éléments. J’ai voulu gifler Brett dès le premier quart du bouquin.

► Très franchement, cet ouvrage est un chef d’oeuvre de prédictibilité.

♣ En détails ♣

Par ici les spoilers !

 

♣ Pour conclure ♣

Malgré quelques difficultés sur un style assez détaillé et qui se traîne en longueur, j’ai relativement apprécié ma lecture. The life list donne envie de croire à pas mal de choses, au destin, à sa bonne étoile, au pouvoir du karma ?
J’ai passé de bons moments de lecture quand je n’avais pas envie d’étrangler Brett.
Un joli conte de fée moderne qui vous donne son lot de joies, de peines, et un peu d’agacement aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *