Zootopia

Juil
12

Zootopia

  • Histoire
  • Personnages
  • Humour
  • Animation

Passer une bonne soirée à la maison en amoureux, chez nous, ça rime souvent avec Sushis et Film.
En général, c’est compliqué de trouver quoi regarder, parce que monsieur n’aime pas vraiment tout ce que j’aime moi. Trop capillotracté pour l’un, trop blockbuster pour l’autre.
Heureusement, pour nous mettre d’accord, il y a Disney-Pixar (ensemble, pas ensemble, je suis paumée). En général, devant un film d’animation, pas un animé, on est tous les deux contents.
Je fais encore mon mouton mais je suis très fan de Disney, alors que mon chéri est plus Pixar d’ailleurs. Si j’ai du mal quand ça devient viral (Let it f*cking goooo), je reste très bon public.
Attention, j’ai beaucoup aimé Frozen, la relation entre soeurs m’a beaucoup touchée, c’est tout le tapage autour qui m’a gonflé.

On a donc regardé Zootopia.

zootopia

 

 

 

Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopia !
Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque …

 

 

♦ Alors, c’est comment ? ♦

La base est assez classique, on parle ici d’un personnage principal qui rêve de faire un métier qui est sensé lui être inaccessible. Zootopia fait plutôt bien passer deux messages :

→ Croire en ses rêves, ne pas renoncer, quand on veut, on peut.
→ Ne pas s’arrêter aux apparences, aux clichés, #tolérance

Sur fond d’enquête policière, on s’attache aux personnages, on rit, on chope quelques références amusantes, d’autre grosses comme des immeubles (#Leparrain).

zootopia 1

La ville de Zootopia qui donne son nom au film, est vraiment bien réalisée. J’adore quand on crée un univers avec beaucoup de détails et de vraisemblance. Les différents quartiers en fonction des besoins des différentes espèces, le quartier « miniature » pour toutes les espèces assez petites (type souris et en dessous). J’aimerais pouvoir me balader dans la ville pour jeter un oeil à tous les aménagements propres à ce monde !

► On se fait aussi surprendre par des retournements de situation très amusants, pour ceux qui l’ont vu, je fais référence au bébé renard-éléphant pour lequel j’ai craqué dans le magasin de glace… Zootopia a le don de nous rendre très empathique pour des personnages avant de nous les montrer sous un tout nouvel angle.

► Il est évident que je suis totalement sous le charme de Nick, le renard, qui est enfermé dans son image d’animal fourbe à qui on ne peut pas faire confiance, et qui au final a un très bon fond.
Nick me semble bien plus réaliste que Judy, peut-être un peu trop désabusé, sans pour autant se laisser abattre. Alors que notre lapin national fait preuve d’un optimisme quasiment énervant.

► Je n’ai pas vu la version française (vade retro) mais en ce qui concerne la VO, les dialogues sont vraiment bien fichus, il y a beaucoup de jeux de mots ou de tournures de phrases amusantes.

♦ Du coup, c’est bien ? ♦

zootopia 2

Une très jolie réussite à mon sens. J’ai beaucoup aimé ce film qui nous a fait passer un bon moment à rire ou s’attendrir. Mention spéciale pour la scène avec les paresseux, qui est à mourir de rire.
Un Disney comme on les aime, qui nous divertit tout en faisant passer de jolis messages !

Leave a comment

INSTANT NEWSLETTER

Si mes chroniques font partie de mon travail, la lecture, elle, est un loisir.
Je refuse de m'imposer un délai de lecture et de publication, car l'obligation, c'est la fin du plaisir.
Si vous souhaitez ne rater aucun article, je vous invite à vous inscrire à la newsletter. Elle est gratuite et n'est envoyée qu'en cas de nouvelle publication. Merci à vous !

Instant Trombine

⚡️

Bonjour ! Je suis Calisla, dite Cali, la créatrice de ce blog. Lectrice, Gameuse, Spectatrice, je souhaite vous faire partager mes passions.
Je suis une végétarienne, de la maison Serpentard, dont le coeur balance entre le Trèfle Irlandais et la Croix Suisse.
Me contacter : calisla-at-linstantcali.com

Instant Citation

⚡️

Instants Ailleurs

SimPlement.pro