Tara Duncan, les Sortceliers – Sophie Andouin-Mamikonian ♦Tome1♦

 

J’ai lu ce livre lorsque j’avais probablement dans les douze ans. Je me souviens qu’à l’époque, j’avais trouvé ce premier tome exaltant. Cette aventure extraordinaire m’avait emportée, y découvrant une sorte d’Harry Potter au féminin à la française.
Il est tout naturel qu’en souhaitant reprendre la série pour la terminer, douze ans plus tard, j’avale le premier tome en une journée, retombant en enfance en dévorant chaque chapitre en gloussant.

 

1507-1 (1)

 

Lorsque Tara’tylanhnem Duncan, dite Tara, découvre que sa mère est toujours vivante et prisonnière de Magister, le terrible Maître des Sangraves, elle part sur AutreMonde, la planète des Hauts mages. En compagnie de Manitou, son arrière grand-père transformé en labrador par un sort raté, elle y rencontrera le fantastique Maître Chem, le malicieux Palais Vivant, les Vampyrs, les Chimères, les venimeuses Harpies et s’y fera toute une pléiade d’amis parfois… inattendus.
Du Royaume des Limbes à l’île des Roses Noires, Tara mène son enquête. Mais son trop puissant pouvoir fait bien des envieux et, bientôt Tara, devient le centre de complots qu’elle devra absolument déjouer afin de retrouver l’endroit secret où Magister a emprisonné sa mère.

 

♠ Les Plus ♠

  • Tara est un personnage plein de caractère. une héroïne qui a du cran et parfois presque garçon manqué sur les bords. Quand j’ai découvert Tara j’avais son âge et je préférais jouer à l’espionne et grimper aux arbres plutôt que de coiffer des barbies. Elle représente un juste milieu qui fait de la saga une histoire totalement accessible à tous les genres.
  • L’histoire est riche, on ne s’ennuie pas un instant. Il y a tellement de rebondissements ! Même avec ma relecture, je réalise que j’avais oublié les trois quart et j’ai eu du mal à repprendre mon souffle, sur du jeunesse !
  • Sophie Andouin-Mamikonian a une imagination débordante. Elle nous a créé un univers complet. Beaucoup de choses bien entendu sont inspirées des contes, roman, légendes, du folklore culturel connu. Mais elle déborde d’idées et maîtrise la plume nécessaire pour que l’on visualise avec émerveillement cet OutreMonde qu’elle nous présente.

♠ Les Moins ♠

  • Tara et certains de ses camarades sont parfois un peu trop intelligents pour leur âge (à mon sens). C’est le défaut de beaucoup de romans jeunesse. Quand moi à leur âge, j’étais tout juste capable de rester seule une après-midi, Tara et ses amis sauvent le monde et en profitent pour faire une blague bien placée en passant.
  • C’est assez contradictoire avec les quelques tournures de phrases par-ci par-là, que je trouve très simplistes et propres à la littérature jeunesse. Pour expliquer l’univers au lecteur, certains personnages expliquent les choses à Tara (qui découvre OutreMonde en même temps que nous) comme si elle était presque attardée.

♣ Pour conclure ♣

Ce roman est une vraie pépite jeunesse. Il y a peu de sagas qui parviennent à rejoindre celle de Harry Potter dans mon estime (presque), surtout écrites par une auteur Française ! Tara est une héroïne attachante, amusante et intelligente, qu’il est facile de suivre à travers toutes ses péripéties sans s’ennuyer. L’univers dans lequel elle évolue est tout juste incroyable, coloré et bourré d’imagination. Les points négatifs ne sont là que parce que je fais cette chronique avec les yeux d’une adulte et que l’écriture de ce roman est initialement adressée à la tranche d’âge de son héroïne. N’hésitez pas une seconde avant d’ouvrir ce roman, moi, je vais me dépêcher de relire le second tome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *