Permis Moto #2

Crédit image : Freepik
C’est reparti pour la moto ! Pour le permis A2, il est possible de prendre les cours de manière classique, en forfait 24h, comme pour la voiture en somme. Moi, j’ai débuté (parce que je n’ai pas fait que ça) avec le stage complet d’une semaine. Je vous raconte =)

Premier jour de stage 🏍

8h ⏰ Ce matin, je débute le stage. J’arrive à l’auto-école pleine d’envie et d’appréhension mêlée. Je me dis que je ne suis pas encore très à l’aise 😖, je m’imagine en dessous du niveau des autres 😫, même si OUI je ne dois pas me comparer. Je stresse déjà et j’angoisse à l’idée de devoir monter la 500 sur le plateau. Bref, ça commence bien… 😓

Alex sent mon appréhension et m’emmène sur le plateau derrière lui. Ouf ! En plus, du coup, il en profite pour mettre un peu les gaz, qu’est-ce que c’est chouette ! Aller zouh, c’est parti, j’enfourche la moto et je fais les quelques tours de plateau « plaisir » pour se remettre dans le bain. Quand ça roule, y a pas à dire, c’est top et c’est léger !

On change les règles et on dit qu’il faut écraser toutes les cocottes ?

Ensuite on commence par là où je pêche, le lent… Déjà en ligne droite j’ai du mal à rester en dessous des 5km/h. Quant au parcours, c’est une grosse blague… Même si on commence par le faire sans les commandes, donc un peu plus vite, je ne tourne toujours pas assez, parce que je ne regarde pas comme il faut et que j’ai peur de… tourner. Je loupe la deuxième porte et je reviens me mettre au départ en rigolant jaune. 🙄 Comme j’ai pas le regard, j’ai pas l’équilibre, du coup je ne tourne pas, je sens la bécane qui penche et je m’arrête… MEH😑

Alex décide de m’installer un quoi ? Un huit ! heureusement que j’aime bien ce chiffre ! 😂

Je me galère, je les prends super larges, j’ai peur de tourner mon guidon. Du coup j’ai droit à une nouvelle démo en passagère, ça aide, mais c’est pas encore ça. Quand Alex revient vers moi, il me dit : « ok tu va tenir ton guidon que d’une main ». Quoi ? 😱 J’ai bien compris, il a dit une main ? Mais il est pas fou ?! 😱😱 Comme je suis bornée je le lui dis : « t’es fou, je vais pas y arriver, je peux pas faire ça, je vais tomber », le pauvre… Il a de la patience ! « Mais si aller réfléchis-pas, roule. » Bon, ben si je me vautre, tant pis hein. Et là, je lâche la main, je tourne, je guidonne comme il faut, je change de main, je tourne dans l’autre sens. 😮 Il me guide et ça marche : « hop, change de main, le plot, regard, la porte, change de main, le plot, la porte, voilà ». Nouvel éclat de rire dans le casque « punaise je le fais d’une main, et je tourne ! ». Ben oui, j’suis moins rigide avec un seul bras, du coup je comprends comment « guidonner ».

« haha j’ai compris pourquoi tu m’as fait faire ça ! » 💡 Ben oui Cali, il connaît son boulot, il va pas te faire faire des trucs idiots… Hem. 🤦

Après la pause café, on recommence sur le parcours lent, cette fois en utilisant bien les commandes et en commençant comme à l’examen, soit perpendiculaire. Il faut tourner en démarrant, je me galère, je ne passe pas les piquets, je m’arrête au début parce que je vais tout droit, je recule, je recommence, c’est vraiment pas ça. Et quand je tente le départ avec virage à droite, c’est encore pire. Il y a un dévers dû au trottoir à gauche, je démarre un peu fort, je pile et bim, je chute ! 😩 Heureusement je ne me suis pas beaucoup cognée, mais ça a eu le don de faire monter mon stress. Résultat je panique, je ne tourne pas, ma main glisse sur l’accélérateur et je file me vautrer dans les buissons en face… 🌱😰

« Je sais pas ce que j’ai fabriqué, là »  « ah ben oui je vois ça ! » qu’il me répond en rigolant ! Je me suis cogné l’amour propre et j’ai sérieusement ébranlé ma confiance… 😖

Alex décide de m’installer un autre exercice, pour m’entraîner à démarrer en tournant. Rebelote en passagère pour voir ce que ça donne. Mais au moment de repasser sur la bécane, j’ai encore le coeur qui bat la chamade, je suis fébrile, ça tourne pas, je freine, je bloque… Là pour le coup je suis à deux doigts de partir en larmes… 😭 Je me suis fait peur dans les buissons, j’y arrive pas, ça m’enrage, je me dis que je ne vais jamais y arriver et que je ne serai pas fichue de rouler sur une bécane. 😤

Pause déjeuner, c’est pas de refus, je ne me sens pas de reprendre les exercices tout de suite. On range les bécanes au garage, je suis un peu tendue mais quand ça roule, ça va…

Après la pause déjeuner on reprend les motos au garage, la mienne est sortie de travers et je dois tourner dans les graviers pour sortir. Eh ben ça loupe pas, je perds l’équilibre, j’ai le réflexe de m’écarter, mais la bécane finit bien entendu par terre. Bon, au moins j’avais fini de tourner ! 😅

Je suis la petite troupe sur le circuit et on fait quelques tours avant de rejoindre le plateau moto. C’est agréable de pouvoir rouler, ça aide à faire redescendre la pression du lent et c’est le but, du coup Alex me dit d’en faire 10 pendant que les autres reprennent les parcours. L’appréhension s’envole un peu et je me fais plaisir ! 🏍😍

Quand je les rejoins, on passe à un autre exercice, le freinage d’urgence. Normalement, ça, je me débrouille. Je met du temps à me mettre dans la « file » parce que je dois tourner la moto pour me placer au départ, et que j’ai pas beaucoup de place, à moins de passer à travers les autres 😝

Passer la troisième, c’est chouette, rétrograder au bout, ça va, tourner entre les lignes, ça, c’est pas encore géré ! Mais bon je tourne sans poser le pied, je sais pas ce qui est le mieux… Pour le freinage, ça va, je déclenche pas l’ABS, même si j’y vais un peu fort sur certains essais. En plus on se prend une grosse averse au même moment, super…🌦

Voir le moniteur revenir de l’autre bout du plateau en roulant d’une main avec un parapluie ☔ dans l’autre, ça m’a bien fait rire, c’est déjà ça ! 🤣

Au fil des essais je constate que je manoeuvre mieux pour me replacer au départ. 👍 Comme je me débrouille mieux sur cet exercice, ça me remotive un peu.

Après la pause café de l’après-midi, on entame un nouvel exercice. J’ai beau avoir adoré ça la fois précédente, j’appréhende quand même l’évitement ! Cette fois c’est le parcours comme à l’examen, et je me dis que ça sera plus dur. Allez savoir pourquoi… 🙄

Alex, à qui j’avais dit avoir adoré ça, semble mieux connaître ma propre aisance puisqu’il me sort : « ça va, ça va aller mieux, t’aime bien tu vas te faire plaisir ! ».

Il faut vraiment que je l’écoute ! Premier départ, du pur bonheur. 😎 Je m’amuse comme une petite folle. Je débranche tellement mon cerveau que je réussis presque à ne pas manger la ligne au demi tour. Je suis d’autant plus remise en confiance par ce qu’il me dit :

« Tu t’en sors bien sur l’évitement alors que c’est pas facile, c’est bien. Aller tu te remotives pour mercredi, on bossera le lent ok ? »

Du coup, je finis sur une note positive en me disant « oh non, c’est déjà fini ! » Alors qu’à midi j’étais toute découragée ! 👍

 

C’est la fin de cette première journée ! Merci aux courageux qui ont lu jusqu’à la fin ! Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la suite des mes aventures de bébé motarde !

Ride Safe 🏍✌

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *